Le Dashain

Fête nationale au Népal

Le Dashain est le plus grand festival célébré au Népal. Cette fête dure environ 15 jours, on l'appelle également Badadashain ou Vijaya Dashami. Elle est célébrée par les Népalais du monde entier de toutes les castes et de toutes les religions. Le Dashain est célébré en septembre - octobre, au cours de la quinzaine lumineuse lunaire pour se terminer le jour de la pleine lune. Le Dashain est une occasion pour la famille de se regrouper, les membres éloignés rentrent chez eux pour cette fête. L’administration et les écoles sont fermées au cours du Dashain pour que chaque népalais puisse se consacrer à cet événement national.

Le déroulement du Dashain

Le Dashain est un festival qui dure 15 jours pendant le mois du Ghatasthapana ou « installation d'un bénitier ». Les jours les plus importants sont le premier, le septième, le neuvième, et le dixième jour. Le premier jour coïncide généralement avec le premier jour de la quinzaine claire lunaire de la Ashwin. On installe le bénitier, aussi appelé Kalash sur un lit de sable et de terre, ensemencée avec des céréales telles que le riz, le blé, l’orge, etc. le rituel est initié par l'homme le plus âgé de la famille et qui possède un rang élevé. Il commence le rituel qui comprend surtout des chants et des prières. Ils sont faits en l'honneur de la déesse Durga. Le rituel consiste à arroser les semences pendant neuf jours. Le but est d'obtenir des germes au 10e jour qui seront utilisées comme herbe sacrée qu'on appelle Jamara. Cette herbe de couleur jaune sera remise par les aînés aux juniors de la famille pendant le dixième jour du festival.

Le symbolisme du Dashain

Le Dashain est la célébration de la victoire des divinités contre les démons, ou de la victoire du bien contre le mal. L'histoire commence avec la création de la terreur dans le monde des dieux ou Dev-Lok. Le démon Mahishasura avait semé la panique, alors les dieux et les saints ont demandé à ce qu'on le tue pour supprimer cette terreur. La bataille entre le bien et le mal déroulé au cours des neuf premiers jours du Dashain, c'est un combat entre la déesse Durga, la mère divine et le démon Mahishasura. La déesse a vaincu le démon au cours du dixième jour. On rend donc hommage à cette déesse suprême qui a chassé la terreur et vaincu contre le mal. Le symbolisme du Dashain ramène à la notion universelle de vérité, de justice et de vertu qui doit vaincre face à la méchanceté et à l'injustice ainsi qu'à la déception. Toute personne qui vénère correctement la déesse Durga est toujours placée sous une bonne étoile. Malheur par contre à celui qui met la déesse en colère que ce soit volontaire ou par négligence.

Pour les hindous de la secte Shakta, le Dashain symbolise la chute du démon Mahishasur et la victoire de la déesse Durga. Pour les autres hindous, il s'agit de la victoire de Rama sur Ravana. Il ne faut pas confondre la Dashain avec le Mohanee qui est un festival célébré par le peuple Newar et qui se déroule suivant le même rituel en observant les mêmes significations.

Les jours importants de la Dashain

Le premier jour de la Dashain, aussi appelé Ghatasthapana commence par l'installation d'un pot qui symbolise la déesse Shakti. Ce jour doit coïncider avec l'Aswin Shukla Pratipada ou le premier jour de la quinzaine claire lunaire du mois Ashvin. Ce jour est marqué par le remplissage du Kalasha d'eau bénite, recouverte par la suite de bouse de vache, et enfin cousue avec des graines d'orge. Ce Kalasha est ensuite reposé sur un bloc de table rectangulaire où se trouvent des graines ensemencées. Le prêtre commence le rituel par l'invocation de la déesse Durga qui se rendra auprès de ses invocateurs pour bénir le vaisseau. Pendant cette période, la déesse Shakti réside dans la cuve de Kalash.

Pour le bon déroulement du rituel, les femmes et les étrangers sont placés dans une autre pièce séparée. Ces derniers ne sont pas autorisés dans la salle Ghar Dasain, où se déroule le rituel. Le culte est présidé par des membres masculins de la famille à raison de deux fois par jour le matin et le soir. Le rituel dure pendant sept jours. Avec l'évolution et l'égalité de l'homme et de la femme, les femmes sont maintenant autorisées à prendre en charge ce rituel familial.

Le kalasha doit être placé dans un endroit à l'abri de la lumière, de manière à ce que l'herbe qui pousse soit de couleur jaune. Au bout de neuf jours, cette herbe devra atteindre une hauteur de cinq à six pouces. Cette herbe sacrée s'appelle Jamara.

Le septième jour de la Dashain est un jour important. Ce jour-là l'herbe sacrée est amenée vers la maison royale des ancêtres qui se trouve à Gorkha. C'est un parcours d'à peu près 69 km vers la colline nord-ouest. La procession de Fulpati se déroule sur trois jours de marche pour arriver au bassin sacré de Katmandou, à Rani Pokhari. Au cours de cette procession les habitants sont vêtus de leurs costumes traditionnels. Les Brahmans de Gorkha se mettent à la tête du cortège avec le kalasha Royal et des tiges de bananes, l'herbe sacrée et de la canne à sucre à laquelle sera attaché du tissu rouge.

Le huitième jour qu'on appelle Maha Asthami est le jour de manifestations de la déesse Durga. Le Dieu Kali, Dieu sanguinaire se manifeste également et sa colère doit être apaisée par le sacrifice de buffles, de chèvres et de canard ou de pigeon dans les temples de tout le Népal. Le sacrifice consiste à faire couler le sang, qui symbolisera la fertilité. Chacun pourra ramener la viande chez lui pour avoir le privilège de savourer cette nourriture divine qui a été bénie par les dieux.

Le neuvième jour ou Maha-Navami, le dernier jour du Navarati est le jour de la défaite du démon. Le démon et son armée qui est vaincue tentent de se sauver en se cachant dans le corps des animaux. On rend également hommage à Vishwakarma le Dieu de la créativité qui permet de maintenir une vie heureuse et équilibrée. En outre les temples ce jour-là au grand public pour que les fidèles puissent rendre hommage à la déesse.

Au cours du dixième jour du festival, le Dashami, les aînés remettent le Tika et le Jamara au junior tout en donnant leur bénédiction pour les prochaines années à venir. Le rouge mis sur le front des juniors représente le sang, le lien qui unit toute la famille. Les quatre prochains jours suivant le Dashami, les visites se multiplient, les plus jeunes rendent visite aux aînés dans le but d'obtenir leur bénédiction. C'est également une occasion de retisser les liens entre les membres de la famille, mais aussi au sein de la communauté.

Le dernier jour du Dashain, doit se dérouler le jour de la pleine lune. On appelle également Kojagrata Purnima. Kojagrata signifie, celui qui est éveillé. Ce jour-là, Laxmi, la déesse de la richesse vient sur terre partager de la prospérité au sein des foyers népalais.

Bien que le système monarchique ne soit plus en place au Népal, le président de la République continue à perpétuer la tradition, il donne ainsi la bénédiction comme le roi le faisait auparavant.